ARNAQUES A L’ANNONCE

Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Fred. Fred est embarrassé, lui qui pensait faire l’affaire du siècle. Il raconte à son amie Emilie.

– Je crois que j’ai été victime d’une arnaque.

– Comment ça ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? raconte-moi !

– J’avais déposé une annonce sur le bon coin pour vendre le smartphone de mon petit dernier et ses accessoires. Son annversaire  approche et je voulais profiter de cette vente pour lui en offrir un neuf ! Depuis le temps qu’il me le réclame … Et puis c’était pour le récompenser de ses résultats scolaires. Il est 2ème de sa classe tu sais.

– Mais tu aurais dû me le vendre à moi, ça m’aurait intéressé !

– Et c’est maintenant que tu me le dis !!! Si j’avais su …. Bref, j’ai reçu une réponse me demandant si l’article était toujours disponible à la vente.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

– Cela m’a surpris parce que je venais de mettre l’annonce. La question de savoir si l’objet était toujours disponible m’a un peu étonné.

– Et alors ?

– Et alors rien, j’ai répondu que mes objets étaient toujours disponibles. Ensuite j’ai reçu un deuxième mail qui semblait ne pas tenir compte du premier mail envoyé.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

– Regarde, c’est écrit : « Bonsoir, ayant visualisé votre annonce, c’est d’un commun accord que mon époux et moi avons décidé de vous l’acheter ». Il n’est pas fait référence à l’objet. En plus, c’est dans un français approximatif et truffé de fautes !!! Ce qui m’a encore plus surpris, c’est que ces personnes demandaient une remise en mains propres alors qu’elles habitaient à plus de 600 kilomètres d’ici.

– Pourquoi tu as continué alors ?

– A ce moment-là, je reconnais que j’ai commencé à douter mais j’ai voulu aller plus loin pour vérifier jusqu’où ça pouvait aller.

– Et tu as vérifié le nom de la personne sur un moteur de recherche ?

– Non.

– Son adresse ?

– Non ? Pourquoi cela ?

– Aujourd’hui, de nombreuses pages web recensent ce type d’arnaques.

– Ah bon ? Où est-ce que j’aurais pu trouver ça ?

– Sur ce site gouvernemental par exemple. Ou encore sur le site http://www.arnaques-internet.info/

– Si j’avais su …

– Bon … Et alors qu’est ce qu’il s’est passé ensuite ?

– Bah, comme tu peux le lire, il m’ont demandé mes coordonnées postales et téléphoniques.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

– Et tu les as communiquées ?

– Pourquoi ne les aurais-je pas communiquées ? Si je mets un objet sur le bon coin, c’est pour le vendre. Quelqu’un veut me l’acheter, je suis content. En plus, j en’avais pas d’autre choix. Ils m’ont expliqué qu’ils vivaient à l’étranger pour des raisons professionnelles. Ils proposaient même de payer d’avance ! Un aubaine je te dis ! … Tu fais une drôle de tête … J’aurais dû me méfier tu crois ?

– A l’avenir, privilégie peut-être les personnes qui sont dans ta région et que tu peux rencontrer physiquement …

– Oui bah c’est facile à dire maintenant !

– Pourquoi t’ont-ils demandé tes coordonnées d’ailleurs ?

– Eh bien ils proposaient de payer par mandat cash et de passer par un transporteur (à leurs frais) qui récupérerait le colis à mon domicile pour leur acheminer. Jusque là, je veux bien. Ensuite, ils m’ont dit que dans le pays où ils se trouvent actuellement, pour des raisons de sécurité, les mandats cash faisaient l’objet d’une taxe. Et cette taxe doit être payée par les deux parties, soit disant pour contrôler les mouvements de fonds et permettre leur traçabilité afin d’éviter le blanchiment ….

– Mais attends … Tu as payé là ?

– J’hésite … 60,00 € de taxes pour un téléphone à 500,00 €, ça reste raisonnable, non ? Justement, je voulais te demander conseil parce que je trouve ça bizarre.

– Tu as raison de te méfier. Surtout ne paye pas ! La suite de ton histoire, je la connais.

– Pourquoi ? Qu’est-ce qui pourrait se passer ?

– Ton « acheteur » va te confirmer l’envoi du mandat cash. Et là, il te demandera de vérifier le suivi sur une page web dont il t’aura communiqué l’URL (Il s’agit en réalité de la copie d’un site officiel réalisée par ses soins). Sur cette page, tu devras communiquer tes coordonnées et régler ta part … Ensuite plusieurs variantes, l’interlocuteur peut prétexter d’autres frais ou une urgence pour te demander des paiements supplémentaires (qu’il promet bien sûr de te rembourser en toute bonne foi) et/ou te demander de procéder à l’envoi du bien maintenant que tu as la trace que le paiement a bien été effectué !

– Je l’ai échappé belle !

– Tu ne crois pas si bien dire …

Si vous achetez ou vendez sur un site d’annonces, ne faites pas comme Fred, soyez vigilants !

Les bons réflexes pour une transaction sécurisée :

Bien sûr il n’y a pas de risque zéro mais :

  • Méfiez-vous des annonces trop belles pour être vraies (exemple : Iphone 7 à 50,00 €)
  • Prenez garde aux mêmes méthodes utilisées pour vous amadouer et vous mettre en confiance ! Un escroc tentera toujours de vous prendre en pitié, susciter votre convoitise, votre appât du gain, votre générosité ou votre solidarité (exemples : handicap de votre interlocuteur, bonne foi, amabilité exagérément mises en avant, urgence de la transaction …)
  • Dans la mesure du possible, vérifiez l’identité et la domiciliation de votre interlocuteur (moteur de recherche, réseaux sociaux …)
  • Privilégiez les personnes dans votre région, que vous pouvez rencontrer physiquement
  • Évitez de conclure une transaction sans avoir vu l’objet de la vente ou rencontré l’acheteur
  • Pensez à demander un justificatif d’achat, de vente et un justificatif d’identité du contractant

Si vous devez recevoir un paiement :

  • En cas de paiement par chèque : Vérifiez que l’identité de l’émetteur du chèque correspond à celle de votre interlocuteur. N’oubliez pas que l’encaissement d’un chèque n’est pas immédiat. Demandez à votre conseiller bancaire ou vérifiez dans vos conditions générales le délai d’encaissement auquel vous êtes soumis.
  • En cas de paiement en espèces : N’oubliez pas que le paiement en espèces est interdit au-delà de certains montants. Pour une transaction avec un professionnel, le montant maximal pour un paiement en espèces est de 1000 € (15 000 € si votre domicile fiscal est à l’étranger). Au-delà de ces montants, vous devez utiliser une autre moyen de paiement (chèque, carte). Entre particuliers, il n’y a pas de limite de montant.
  • Évitez les paiements par mandat cash
  • De manière générale, évitez le paiement par chèque, par service de paiement en ligne ou mandat, lorsque vous ne connaissez pas le bénéficiaire du paiement et privilégiez la remise d’espèces ou les virements bancaires

Si vous devez réaliser un paiement :

  • Ne communiquez pas votre numéro de carte bleue
  • Évitez les paiements par carte prépayée, surtout si vous y êtes fortement invité
  • De manière générale, n’utilisez pas les moyens de paiement dont vous n’êtes pas familier
  • Un écrit sera toujours utile pour prouver les versements

Retenez bien que les vendeurs ne sont pas plus à l’abri que les acheteurs et qu’il existe aujourd’hui d’autres variante des dites « arnaque en ligne » : via réseau social, messagerie électronique, arnaque à l’emploi… Et malheureusement cette liste n’est pas exhaustive.

 

En conclusion, vous pouvez acheter et vendre en ligne, mais ici comme partout ailleurs, la prudence s’impose : SOYEZ VIGILANTS !!

 

Publié dans Actualité Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,